Pourquoi les jeunes Ambassadeurs SR/PF doivent faire le plaidoyer ?

  1. La mission régalienne des Jeunes ambassadeurs (JA) est de contribuer à la mise en œuvre du plan d’action national PF et de mobiliser le plus grand nombre de jeunes autour de la thématique de PF de manière à susciter chez eux un réel  changement de comportement. Ainsi l’un des moyens pour l’atteinte des objectifs que se sont assigné les JA est le plaidoyer.

Plaider, c’est défendre, soutenir de vive voix la cause d’une partie. On plaide parce que ça marche. Dans un monde où tout est priorité, le plaidoyer devient incontournable. A cet effet, Pour convaincre, les JA doivent pourvoir montrer les avantages  de la PF pour le développement d’un pays. Même dans les environnements favorables, le plaidoyer est une arme pour maintenir le soutien des autorités. Ainsi, les JA doivent renforcer leur notoriété et accroitre les plaidoyers pour l’atteinte de leurs objectifs pour plus d’impact pour venir la SR/PF.

Il y a un réseau qui milite pour l’augmentation du budget de la PF Au Togo. C’est le Réseau des Champions en Plaidoyers Adéquat pour le Financement de la Santé (RCPFAS Togo). Toutefois, les efforts des JA SR/PF constituent une force non négligeable dans le plaidoyer pour la PF. Ainsi, les JA SR/PF œuvrent pour la visibilité des activités des coalitions des OSC/PF. Aussi, ils prennent part active dans la sensibilisation d’envergure nationale sur la PF impliquant les coalitions des OSC/PF. A cet effet nous pouvons nous demander : Quel est l’intérêt du plaidoyer des JA ?

L’approche de plaidoyer des JA SR/PF doit faciliter la saisie des opportunités d’actions qui auront le plug d’impact. Cette approche doit relier une série de gains rapides  aux objectifs plus large et de long terme relatif à la SR/PF. C’est d’ailleurs pourquoi les JA sont choisi selon des critères bien précis pour mieux remplir la mission qui est la leur. Ainsi, un JA doit être membre des associations, groupement ou réseaux de jeunes affiliés aux coalitions nationales des OSC/PF.  A défaut, avoir une expérience de militant dans la vie associative ; être âgé de 15-30 ans. Il doit être capable de porter des initiatives personnelles à même d’aider à sensibiliser le plus grand nombre de personne en général et des jeunes en particulier, dans le domaine de la PF. En fin, il doit être engagé pour la SR/PF et être capable de jouer un rôle d’animateur pour convaincre ses pairs à s’insérer dans les différents regroupements des OSC.

Si vous avez aimé, commentez et partagez le lien à vos ami(es).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *